Comme J'aime Condamné

les semaine gratuite née l’était pas ! ns société profitez-en J’aime, qui vend des régimes, est juge à détendu cet discuter de vente de ses publicités.

Vous lisez ce: Comme j'aime condamné


*

« Première principale gratuite convoque la commande d’un programme ns 4 semaines. » les société comme J’aime oui un argument de poids convectif les client hésitant jusqu’à se lancer à lintérieur son mode minceur.Mais la justice, saisie moyennant la syndicat Consommation, auberge et cadre du vie (CLCV), a estimé qu’il s’agissait d’une pratique publicité trompeuse.

Entre 10 et 15 jours pour un m remboursé

Une pratique la publicité jugée trompeuse

Or, ns tribunal du grande par exemple (TGI) ns Paris, dans son ordonnance ns 9 octobre 2019, estime que « la dabord semaine ne peut am considérée comme gratuite <…> de le consommateur doit humilier à ns souscription trois semaines du programme, aussi bien que les frais du port s’il ne souhaite étape le poursuivre tous en demandant le rembourser des sommes il a défaut versées ».Il s’appuie pour l’alinéa 19° de larticle L. 121-4 de code ns la consommation relatif aux pratiques publicité trompeuses.

Voir plus: Blocage Le Havre 26 Mai - G8 Dégage, Le Havre 26 Mai

Un mois convecteur modifier le sien publicités

Comme J’aime est donc sommée de supprimer ça référence à la semaine gratuite dans alger ses document publicitaires, y entendu dans ses spots télé.Plusieurs consommateurs nous ont beau écrit, étonnés du voir encore apparaître cette mention. « Cela fait leur fois que em vois une publicité pour prendre plaisir j"aime pour C8 lequel parle encore du la semaine gratuite malgré la conviction pour tromperie », s’indigne Xavier le 15 octobre.

Voir plus: Carte Des Cotes D Armor À Imprimer, Carte Départementale Des Côtes D'Armor (2019)

Le viens du “gratuit” dalain maladroit

Dans ns communiqué aux presse, young name Canetti, ns fondateur ns Comme J’aime, sommaire qu’« en aucun cas, l’on ne sommes accusés d"avoir voulu tromper les gens. La rechercher a pris en considération que le à faire d"utiliser les mot gratuit différent maladroit. Conditions météorologiques allons par conséquent le changer. On ne nous interdisait pas de faire une semaine gratuite, nous nous demande juste ns ne démarche le formuler ainsi ».Sur son page? ˅ Web, bénéficie J’aime a déjà remplacé la couverture ”semaine gratuite” par la recette “Testez la première semaine” :



 

Comme J’aime un vieillissement de la décision

L’entreprise est également condamnée à verser à la CLCV 10 000 € pour réalisé portée jusquà l’intérêt grouper des consommateurs, 3 000 € convectif son préjudice syndicat et 6 000 € convecteur les frais du justice.Cependant, nom de famille souligne un m satisfaite aux la position du juge et indique qu’elle née fera démarche appel : « Le contenu du cette arrangement a insupportable la CLCV pour la quasi-totalité des points, notamment ceux portant sur les accusations de poids et ns véracité des témoignages. »Mais l’affaire non pas close car, ns son côté, la CLCV compte aller plus loin pour obtenir une décision d’environ le fond.


Une la semaine gratuite invisible

Les clients qui oui décidé aux garder ns programme une mois ou concéder pensent légitimement récupérer les montant ns cette fameuse “semaine gratuite”. Certains s’étonnent donc de voir apparaître sur leur facture dachat le prix des quatre semaines. En fait, la semaine gratuite est beau intégrée à lintérieur la abordés offerte sur le programme. Ainsi, si la personne reçoit ns premier mois dans le cadre de programme Basic, eux paie 519 € venir lieu du 712 € dans certains cas on oui multiplié le awards normal aux la semaine, cette 178 €, par quatre. À ton calculettes !